Notre vision

Notre vision

En tant que groupe affilié au Likoud notre programme est avant tout conforme à la Charte du parti (חוקת הליכוד) et aux valeurs qui le définissent comme un "mouvement national et libéral".

En conformité avec ces valeurs, voici les points spécifiques que nous souhaitons apporter:

Casser les barrières à l'Aliyah

Bureaucratie, corporatismes, peur de la concurrence qu'apportent les olim de France, discriminations, mentalités, de nombreuses forces se sont liguées qui mettent à mal l'Aliyah et la pleine intégration des olim. La plupart de ces barrières peuvent et doivent être abattues par une action directe auprès de nos représentants élus. Plus nous serons forts plus ils nous écouteront.

La question de la non-reconnaissance de certains diplômes a fait beaucoup de bruits ces derniers temps et beaucoup reste encore à faire, mais ce n'est pas le seul problème auquel les olim doivent faire face. Débarqués dans un pays qu'ils connaissent souvent plus mal qu'ils ne croient, ils affrontent immédiatement une administration au fonctionnement quasi-soviétique, inamicale, et qui ne parle pas français. Le moindre petit problème risque de dégénérer en désastre bureaucratique parce qu'ils ne savent pas comment les choses fonctionnent et qu'ils ne connaissent pas les bonnes personnes. Nous demandons la mise en place d'agents francophones et la traduction des formulaires dans toutes les administrations nationales en rapport direct avec l'aliyah et dans les offices municipaux des villes où sont implantées de nombreux Français.

Si la transition est dure pour les adultes elle peut être parfois encore plus perturbante pour les enfants et surtout les adolescents. Ils se retrouvent intégrés directement dans le système éducatif israélien qui est profondément différent et dans une langue qu'ils ne parlent pas. Les jeunes ont des capacités d'adaption étonnantes et une fois le choc passé, ils deviennent de parfaits petits israéliens. Mais malheureusement certains ne passent pas le stade du choc et s'effondrent. Les aides sont trop limitées. Nous demandons un soutien scolaire et psychologique accru pour les enfants qui ont plus de mal à s'intégrer.

Ce ne sont que quelques exemples des barrières à l'aliyah et à l'intégration. Il nous faut ici souligner le travail remarquable fait par de nombreuses associations depuis des années. Notre but n'est pas de les remplacer mais d'appuyer leur travail essentiel par l'action dans le champs politique. Si vous rencontrez des difficultés dont personne ne traite, n'hésitez pas à nous contacter.

Régénérer les valeurs sionistes

Les Olim de France sont motivés par un idéal sioniste intact qui fait défaut à de nombreux israéliens. La fatigue, le cynisme, les difficultés ont découragé les meilleurs volontés. Nous souhaitons insuffler un souffle nouveau dans la Likoud et la politique israélienne en ranimant cet esprit pionnier et idéaliste qui a fait les grands jours d''Israël.

Nous sommes fiers de l'exceptionnelle réussite qu'est l'Etat d'Israël. En moins de 70 ans, le peuple juif a bâti un pays parmi les plus avancés, les plus démocratiques et les plus riches du monde, malgré les guerres lancées par nos voisins, le terrorisme, et l'hostilité d'une partie du monde et des forces extrémistes en occident.

Nous n'avons pas honte de dire que nous aimons la terre d'Israël, que nous pensons qu'elle nous appartient dans son entièreté, que nous soutenons le développement des localités juives en Judée et Samarie et que nous sommes opposés à la création d'un Etat palestinien à l'ouest du Jourdain.

Apporter notre expérience

Aussi critiques que nous soyons parfois avec la France et l'Europe, tout n'est pas à jeter dans nos pays d'origine et c'est aussi notre mission que d'apporter de nouvelles idées et de nouvelles façons de voir les choses. Faisons profiter Israel de notre expérience particulière acquise en diaspora.

Nous pouvons ainsi user de notre expérience directe pour conseiller à Israël d'éviter de répéter les mêmes erreurs que celles commises par la France en matière économique et sociale: les impôts élevés, le marché du travail étouffant, l'hostilité au monde de l'entreprise, l'intervention de l'Etat dans tous les aspects de la vie, la transformation d'une partie des citoyens en assistés chroniques, l'infantilisation de la population - toutes ces erreurs sont responsables de la faillite de notre pays d'origine. Et pourtant certains, surtout à gauche, promeuvent exactement les mêmes idées et souhaitent les appliquer ici. Qui mieux que nous pour prévenir les Israéliens des dangers de ces politiques ?

Mais tout n'était pas à jeter en France et en Europe, loin de là. Apportons à Israël les bonnes idées, les bons concepts, les choses qui marchent et pourraient être adaptées ici. Par exemple, tout le monde s'accorde sur le fait qu'il faut réformer le système politique israélien, trop instable. Pourquoi ne pas s'inspirer de certaines pratiques françaises qui ont fait leurs preuves comme le système majoritaire ?

Obtenir une représentation politique

100,000 Juifs de France ont fait leur Aliyah depuis 1948 et aucun n'a jamais été élu à la Knesset. La communauté française est la seule parmi les plus importantes à n'avoir jamais eu de représentant élu. En conséquence elle n'a jamais été reconnue à sa juste valeur et ses membres n'ont personne vers qui se tourner pour parler en leur nom face aux autorités. Il est temps de changer ça.

Sans représentation politique, la communauté française n'existe pas en tant qu'acteur de la vie israélienne. Elle n'est pas pris au sérieux par les autorités. Au mieux les politiques y voient un réservoir de votes mais ses aspirations, ses demandes, et ses problématiques particulières ne sont pas prises en compte.

Nous sommes une aliyah de qualité. Il y a parmi nous des gens parfaitement capables de prendre part à la direction du pays et d'agir pour l'intérêt collectif tout en sachant représenter les besoins spécifiques des olim de France. Chaque ole qui adhère au Likoud par notre intermédiaire assure un peu plus que bientôt, lors des prochaines élections si possible, un fils de notre communauté soit élu à la Knesset.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire